Service de la Neurologie du CNHU-HKM : admis à la retraite, le Prof Dismand Houinato honoré

0 193

Mon slider1

Après une brillante carrière au service de la Neurologie du CNHU-HKM, le Prof. Dismand Stéphane Houinato est désormais admis à faire valoir ses droits à la retraite. Lundi 02 Octobre, ses collègues et ses étudiants lui ont reconnu ses mérites à travers une cérémonie sobre, mais toute symbolique au Centre National Hospitalier Universitaire Hubert Koutoukou Maga.

«Merci pour ce parcours qui jusqu’à ce jour va nous manquer, parce que vous êtes homme humble. Votre humilité est sans pareille et nous vous admirons. En ce jour où vous faites valoir votre droit à la retraite, nous paramédicaux n’allons jamais vous oublier de par vos conseils, vos attitudes dans le travail. Raison pour laquelle, nous supplions le très haut qu’il daigne vous accorder le dessein éternel qu’il a pour vous. Qu’il vous ouvre les portes parce que quand cette porte est fermée, J’ose croire que d’autres portes sont ouvertes pour vous. Vous nêtes pas Prof seulement au niveau de la neurologie, mais votre dimension reste grande sur le plan national, qu’international. Le Seigneur vous comblera, le Seigneur vous assistera, il va vous montrer de grandes choses, de belles choses…Vous êtes parti à la retraite mais nous sommes toujours ensemble. Nous aurons besoin de vous tous les jours au niveau de la neurologie. J’ose croire que votre expertise en manquera à vos médecins qui sont avec nous ». C’est en ces termes que les Para-cliniciens et paramédicaux du service de neurologie du Centre National Hospitalier Universitaire Hubert Koutoukou Maga (CNHU-HKM), à travers la voix du Professeur Adjoint Constant Codjo, ont salué l’exemplaire et l’exaltant parcours de leur pair, le Professeur Dismand Stéphane Houinato. Arrivé à la tête du service de la neurologie du CNHU-HKM, l’homme a imprimé une nouvelle dynamique à cette structure. Laquelle dynamique a impacté les actions de ce service important du dispositif sanitaire du plus hôpital du Bénin.
Professeur titulaire des Universités du CAMES, enseignant de Neurologie à la Faculté des Sciences de la Santé de l’Université d’Abomey-Calavi, Directeur de l’Ecole Doctorale de la Santé et de la Faculté des Sciences de la santé de Cotonou, Chef service de la clinique de neurologie du CNHU-HKM, épidémiologiste de haut niveau, le Prof Dismand Stéphane Houinato aux dires du Dr. Gédéon Balley, qui a prêté sa voix aux DES, un homme extraordinaire. «Le chef service de la clinique de neurologie du CNHU-HKM est un homme dont le dévouement et l’humanité ont marqué nos vies d’une manière inoubliable. Dès les premiers jours de l’entrée au D.E.S, nous avons eu l’honneur de côtoyer un homme qui a un sens inouï du partage de connaissances. Le départ à la retraite de quelqu’un d’aussi exceptionnel que lui est un moment de joie pour sa nouvelle aventure, mais également un moment de tristesse pour nous tous. Ce n’est pas seulement un professionnel de la neurologie que nous honorons aujourd’hui, mais également un être humain d’une rare humilité. Il a toujours été un modèle. Son engagement à enseigner, à guider et à inspirer les jeunes générations de médecins et de chercheurs a été une source d’inspiration pour nous tous. Il a su transmettre son savoir avec patience et humilité, créant ainsi un héritage de connaissances qui perdurera après son départ à la retraite », a salué Dr Gédéon Balley, partageant avec l’assistance, les qualités de l’homme qui est célébré.

Au nom de tous les maîtres, le Prof. Constant Adjin a exprimé toute sa fierté au Professeur Houinato qui a travaillé avec dextérité, dévouement et abnégation durant tout le temps qu’il a passé à la tête de la neurologie béninoise. «Il y a exactement huit(8) ans, que nous fîmes ce cérémonial pour rendre hommage au Prof. Avodé Dossou Gilbert, le premier pionnier de la neurologie béninoise. Aujourd’hui, nous rééditons ce même cérémonial pour rendre hommage à un autre maître, le Pro. Dismand Stéphane Houinato. Il n’est pas seulement un pionnier de la neurologie béninoise. Mais aussi le premier pionnier de l’épidémiologie neurologique béninoise. Rendre hommage à son maitre le jour même de son départ à la retraite, c’est une marque déposée de la société de la neurologie béninoise. Nous n’attendons pas des semaines ou des mois pour le faire.», a-t-il fait remarquer avant de saluer la cohésion, la solidarité et lesprit d’équipe qui règnent au sein de la neurologie béninoise. « Le vœu le plus ardent de tout travailleur est d’arriver un jour à faire ses droits à la retraite. Ce que vous avez bien accompli cher maître. La neurologie béninoise vous exprime par ma voix toute sa gratitude pour les bons et loyaux services rendus à toute la nation béninoise », a ajouté le Professeur Adjin. Il a promis à son maitre de protéger et de valoriser l’héritage qu’il a laissé à la neurologie béninoise, tout en lui souhaitant une fructueuse et reposante retraite.

A son tour, l’heureux du jour, le Professeur Dismand Stéphane Houinato a remercié ses collègues, ses apprenants pour le geste aimable fait à sa personne le jour symbolique de sa retraite. « Le moment est venu pour moi de prendre un autre chemin, de fermer un chapitre important de ma vie professionnelle et surtout, de me lancer dans d’autres aventures à la retraite. », a-t-il introduit avant d’exprimer toute sa gratitude à Dieu pour la protection et la pleine santé dont il lui a fait grâce tout au long de sa carrière. Il a ensuite témoigné toute sa gratitude envers ses confrères et étudiants pour l’honneur qui lui est rendu. « Les mots ne suffiront jamais pour décrire à quel point, jai été honoré de travailler avec des personnes très dévouées, passionnantes tout au long de la carrière. Vous avez vraiment contribué à façonner ma vie professionnelle et à enrichir ma vie personnelle…Ma carrière de neurologue a été une aventure passionnante et je ferai l’effort de ne pas m’attarder sur les épisodes doux ou aigres, heureux ou tristes, victorieux ou humiliant qui ont parsemé mon séjour dans les couloirs de cet hôpital», a indiqué le Professeur Dismand.

Il a saisi l’occasion pour rendre hommage à ses maitres de la faculté de médicine et ceux vivant en Europe, tout en rappelant un adage africain : « Cest chez le vieux forgeron que le néophyte va chercher le feu ». Pour décrire ensuite que le feu c’est le savoir et ce savoir, qu’il a eu de deux hommes, le Prof Michel Dumas qui l’a formé en neurologie à Limoge en France et le Prof Roger Salamon qui l’a formé en épidémiologie à Bordeaux. « C’est de ces deux célèbres maîtres que je tiens mon caractère d’humilité et de simplicité », avant de laisser un conseil en guise de souvenir à ses collaborateurs et apprenants tout en citant Gandhi  qui disait: «La véritable force réside dans la grandeur, l’humilité et la maîtrise de soi ». En toute chose, il a invité à la douceur, la patience et à l’humilité. « C’est là toute votre force et la meilleure empreinte que vous pourrez laisser. Je vous porte tous dans mon cœur et je ne vous oublierai jamais », a-t-il ajouté pour conclure.
Des messages envoyés depuis la France et la Gabon par ses maîtres ont été également lus.

Ensuite des présents ont été offerts à l’heureux du jour. Un repas convivial suivi d’une photo de famille pour immortaliser cet instant de communion ont mis fin à cette cérémonie.
E.Y

Leave A Reply

Your email address will not be published.