Beninoise tuée en France et retrouvée dans un congélateur : voici ce qui s’est réellement passé

0 35 295

Mon slider1

L’on en sait un peu plus désormais dans l’affaire de la beninoise tuée en France par son copain Algérien et dont le corps a été retrouvé, découpé dans un congélateur. De source très proche de sa famille contactée en France par Benin-news, la victime connue sous le nom Déo est une mère de trois enfants. L’aîné serait d’un père autre que les deux derniers. La victime qui a déjà rompu avec ses deux premiers maris selon notre source s’est trouvée un nouveau copain en France qui se trouve être l’Algérien auteur du meurtre. Il faut souligner que la victime a une amie de nationalité centrafricaine avec qui elle aurait l’habitude de partager son quotidien. Cette dernière serait la copine du frère à son homme. Du coup les deux amies sortiraient avec deux frères Algériens. La victime qui serait en relation avec le grand frère et sa copine centrafricaine avec le petit frère. C’est ainsi que tout allait bien entre les couples amis depuis plus d’un an jusqu’au jour où la victime selon notre source, se serait trouvée un nouveau chéri. Dans cette euphorie elle aurait décidé de rompre avec l’algérien. Avec sa copine elle aurait pris l’initiative d’aller dire à ce dernier qu’elle ne voulait plus continuer la relation. Dans la soirée du jeudi 20 juillet 2023, elle se fait déposer par son fils aîné au domicile du copain où l’attendait déjà sa copine centrafricaine. La mauvaise nouvelle n’ayant pas plu à l’algérien, une bagarre aurait éclaté entre les deux tourtereaux en présence de la copine centrafricaine. Cette dernière se serait rangée du côté de son beau frère Algérien. Au cours de la bagarre, la victime aurait réussi à griffer la copine et l’algérien. Dans la foulée elle aurait reçu une balle dans la tête. Son meurtrier étant un boucher, il n’a eu aucun scrupule à la découper en morceaux et déposer dans son congélateur. La copine complice quant-à elle aurait décidé au lendemain du meurtre de s’envoler pour la Centrafrique avant d’être arrêtée par la police. Le fils aîné qui entre temps n’avait pas des nouvelles de sa maman s’est rendu le vendredi 21 juillet sur les lieux où il a rencontré le copain meurtrier avec une arme de poing et griffé au visage. Il lui confia que sa maman a quitté le même jour qu’elle a été déposée. Alors il s’en est remis à la police qui a fini par mettre la lumière sur ce crime crapuleux. Les mis en causes sont entre les mains de la police. Le fils ainé éploré fête fortuitement ses 24 ans ce lundi 24 juillet 2023 dans la douleur d’avoir perdu sa maman. En attendant l’autopsie il aurait souhaité selon notre source que sa maman soit enterrée ici au Bénin. À suivre…

Leave A Reply

Your email address will not be published.