Grève générale au Nigeria : le pays au ralenti depuis hier, l’électricité coupée, des aéroports fermés

0 678

Mon slider1

Le Nigeria est au ralenti depuis hier lundi 3 juin 2034, avec des coupures d’électricité et la fermeture des principaux aéroports. Et ce en raison du mouvement de grève déclenché par les principaux syndicats du pays pour réclamer une augmentation de salaire. Les travailleurs ont fermé le réseau électrique national et chassé les opérateurs d’une station de transmission clé, déplore la Transmission Company of Nigeria ajoutant que d’autres travailleurs envoyés pour rétablir le courant ont été bloqués. En outre, d’autres fonctionnaires ne se sont pas présentés ou ont fermé les entrées de leurs bureaux, y compris dans les aéroports d’Abuja, la capitale, et de Lagos, le centre économique du pays. Tous les travailleurs de l’aviation doivent rester à l’écart « jusqu’à nouvel ordre», a déclaré leur association. « Nous exigeons un salaire décent », a souligné le Nigerian Labour Congress sur X, décrivant ce qu’ils gagnent actuellement comme un « salaire de famine ». Les syndicats souhaitent que le salaire mensuel minimum actuel de 30 000 nairas (20 dollars) soit porté à près de 500 000 nairas (336 dollars). Le gouvernement pour sa part, propose 60 000 nairas (40 dollars). La demande des syndicats augmenterait la masse salariale du gouvernement de 6,3 milliards de dollars, ce qui pourrait « déstabiliser l’économie », selon le ministre de l’information Mohammed Idris.

Gabin TOVONON

Leave A Reply

Your email address will not be published.