“Coup du marteau” : le tube de Tam Sir reçoit plus de trente millions de vues

0 359

Mon slider1

Tous ceux qui étaient témoins de la Coupe d’Afrique des Nations, TotalEnergy 2023 le savent. En lieu et place de ‘’Akwaba’’, l’hymne de la CAN, c’est le morceau ‘’COUP DU MARTEAU’’ qui a été la plus grosse attraction en matière de sonorité musicale pour apporter une plus-value à la fête du football. Bien que le tournoi continental ait pris fin, ça continue de chanter et danser ‘’Abawusa’’ partout dans le pays et mieux au-delà des frontières ivoiriennes. Aujourd’hui, cette chanson a déjà reçu plusieurs millions de vues sur la toile.

Retour sur la CAN 2024 pour parler de l’une des attractions de la compétition. Il s’agit de la chanson ‘’COUP DU MARTEAU’’ qui a embrasé la Côte-d’Ivoire, l’Afrique et le reste du monde. Ce tube a déjà reçu plus de 30 Millions de vue sur la toile. Le concepteur, Tam Sir de son vrai nom, Tam Sir Junior Yihué ne pouvait croire il y a trois mois lorsque cette chanson a été lancée qu’elle connaîtra un franc succès. Toutes les couches sont tombées sous le charme des notes envoutantes et dansantes de ce morceau ‘’COUP DU MARTEAU’’. Tam Sir Junior Yihué était à mille lieux d’imaginer cette ascension.

Selon lui, tout vient de Dieu et c’est Dieu qui peut tout. «On rend gloire à Dieu et on dit merci au peuple ivoirien d’avoir porté ce titre. Ils l’ont porté à l’Afrique et l’Afrique est en train de le porter vers le monde entier », a reconnu Tam Sir. Au début, le morceau était désigné ‘’JOUR DE FETE’’, mais au fil des semaines, il est rebaptisé ‘’COUPE DU MARTEAU’’. Un pied à terre et l’autre légèrement soulevé, des coups de poings ramenés à la poitrine, puis les deux mains l’une frottée contre l’autre, la chanson est très dansante au point où elle est devenue un véritable opium pour la jeunesse africaine.

L’auteur dit avoir changé le titre puisque c’est ce que le public a voulu. «J’ai changé d’avis puisque le public m’a forcé à appeler cela Coup du Marteau. C’était Jour de fête. Ce succès nous surprend. Nous quand on faisait le titre on savait que ça allait marcher à Abidjan…Quand j’ai créé ce groupe, je savais que cela allait donner un bond parce que j’ai déjà posé avec chacun d’eux déjà. Mais je ne savais pas que ça allait prendre comme ça », a expliqué le jeune artiste ivoirien, grande fierté de son pays. Selon lui, c’est Dieu qui a permis ce succès « Il n’y a pas une autre recette. C’est la main de Dieu qui a agi», reconnait Tam Sir.

Informaticien de formation, Tam Sir a abandonné les études pour se consacrer à la musique.Auteur, compositeur et arrangeur ce jeune est au sommet de son art puisque propulsé au-devant de la scène par ce tube qui continue de gagner du terrain.


Etienne YEMADJE

Leave A Reply

Your email address will not be published.