Crime odieux : une petite fille de 8 ans en classe de CP2 violée et tuée dans les toilettes de son école

0 3 658

Mon slider1

Une scène effroyable s’est produite le samedi dernier en Guinée Conakry. Une petite fille de 8 ans a été retrouvée morte dans les toilettes de son école toute nue, étranglée et violée.

Aissata Tambassa, âgée de 8 ans, élève en classe de Cp2 à l’École primaire privée Aboubacar Somparé de Kagbelen, a été violée et assassinée dans les toilettes de ladite école le samedi 14 octobre 2023. Selon les témoignages de son oncle sur une chaîne de télévision guinéenne, la petite qui était revenue de l’école dans un premier temps aurait pris le temps de manger du attièkè que lui a servi sa maman avant d’y retourner dans l’intention d’aller chercher son sac qu’elle aurait oublié. Selon notre source, après qu’elle ait fini de manger, sa maman lui aurait demandé d’aller appeler son petit frère. Ce qu’elle aurait promis faire à son retour de l’école puisqu’elle devrait y retourner chercher son sac. C’est donc en allant chercher le sac qu’elle a croisé le chemin de son assassin. Puisqu’elle a été retrouvée plus tard toute nue, étranglée et violée dans les toilettes de l’école. Un crime odieux qui n’a pas laissé indifférent le Ministère de l’éducation de la Guinée Conakry.

Communiqué du ministère sur le viol et l’assassinat de l’élève Aissata Tambassa dans un Établissement Scolaire.

C’est avec tristesse et consternation que le Ministère de l’Enseignement Pré-Universitaire et de l’Alphabétisation a appris ce samedi 14 octobre 2023, le viol et l’assassinat de l’élève Aissata TAMBASSA de CP2, Ecole primaire Aboubacar SOMPARÉ de Kagbelen, Préfecture de DUBREKA.
Le MEPU-A déplore que ce crime odieux commis par des individus sans cœur, soit constaté dans une concession scolaire. Il adresse à cette douloureuse occasion et au nom de la grande famille de l’éducation guinéenne, les condoléances les plus émues aux parents biologiques et proches de la défunte.
C’est aussi l’occasion de rappeler aux responsables de l’éducation à tous les niveaux, qu’ il est plus que jamais urgent de prendre les dispositions et toutes les dispositions utiles afin d’assurer la protection des élèves contre ces pratiques déviantes.
Également, une invite aux parents d’élèves et à la communauté, pour plus de vigilance aux côtés des autorités de l’éducation.
Aux ONG, institutions et autres services spécialisés dans la défense des droits et de la protection des enfants à une action collective imminente de sensibilisation et de surveillance.
En attendant les résultats des enquêtes en cours, le MEPU-A formule des prières pour le repos de l’âme de la regrettée Aïssata TAMBASSA.
Que le Tout puissant lui accorde son paradis éternel,
Amen !

𝗟𝗲 𝗦𝗲𝗿𝘃𝗶𝗰𝗲 𝗱𝗲 𝗖𝗼𝗺𝗺𝘂𝗻𝗶𝗰𝗮𝘁𝗶𝗼𝗻 𝗲𝘁 𝗥𝗲𝗹𝗮𝘁𝗶𝗼𝗻𝘀 𝗣𝘂𝗯𝗹𝗶𝗾𝘂𝗲𝘀.

Leave A Reply

Your email address will not be published.