«Si le Niger est déstabilisé, le Burkina est foutu» : Ibrahim Traoré justifie l’envoi d’un contingent Burkinabè au Niger en cas “d’agression”

0 273

Mon slider1

Le président de la transition Burkinabè a justifié la décision prise par le parlement Burkinabè d’envoyer un contingent au Niger en cas d’une intervention militaire annoncée par la Cedeao. Dans un entretien accordé aux médias le vendredi 29 septembre 2023, l’actuel homme fort du Burkina Faso fait savoir que si le Niger est déstabilisé, le Burkina-Faso ne sera pas épargné. « Si le Niger est déstabilisé, le Burkina est foutu, d’où la nécessité de se déployer dans ce pays frère », a répondu Ibrahim Traoré aux journalistes avant de renchérir que « Si on part au Niger, c’est d’abord pour le Burkina ». Le chef de l’État du Burkina-Faso, le capitaine Ibrahim Traoré a aussi déclaré que « si le Mali et le Niger avaient été soutenus il y a quelques années, il n’y aurait pas eu de terrorisme au Burkina Faso ». Il a indiqué par ailleurs que l’envoi d’un contingent burkinabè au Niger n’aura pas d’incidence au Burkina-Faso dans le cadre de la lutte contre le terrorisme.

Leave A Reply

Your email address will not be published.