“Gloire à Dieu”: Kèmi Seba réagit au retrait de sa nationalité française

0 1 124

Le président de l’ONG Urgences Panafricanistes Stellio Gilles Robert Capo- Chichi, connu plus sous le pseudonyme Kemi Seba n’a plus la nationalité française. L’information a été rapportée par le journal Officiel de la République française ce mardi 09 juillet 2024. Cette annonce intervient après une procédure de « perte de la nationalité française » engagée contre lui. Il est reproché à l’activiste et militant panafricain «une posture constante et actuelle résolument anti-française, susceptible de porter gravement atteinte aux intérêts français et de nature à caractériser une déloyauté manifeste» à l’égard de la France. La procédure a été initiée sur le fondement de l’article 23-7 du Code civil, qui dispose que «le Français qui se comporte en fait comme le national d’un pays étranger peut, s’il a la nationalité de ce pays, être déclaré, par décret après avis conforme du Conseil d’État, avoir perdu la qualité de Français.

Mon slider1

Réaction de Kemi Seba

“Plus de nationalité française? Gloire à Dieu”. Libéré je suis de ce fardeau. J’ai quitté la France depuis bientôt 14 ans à cause de sa politique néocoloniale et de sa négrophobie systémique que je combats depuis l’Afrique frontalement; j’ai de plus brûlé le passeport depuis plusieurs mois déjà ( vm.tiktok.com/ZMrAwrHM6/ ). Me retirer la nationalité car je critique votre néocolonialisme est, chères autorités françaises, une reconnaissance (très peu stratégique) de votre part, de l’efficacité de mon travail politique contre vous autres, les tenants de cette Françafrique. La décision du conseil d’Etat vient très en retard, mais mieux vaut tard que jamais. Ma lettre de demande d’abandon de nationalité trônait, comme nous l’avions annoncé au conseil d’État, sur le bureau de mon avocat depuis plusieurs mois au cas où ce même conseil désavouerait le ministère de l’intérieur . Tout rentre dans l’ordre désormais”

E. G T

Leave A Reply

Your email address will not be published.