Mise en formation des professeurs adjoints : le SYNEPRO alerte contre une injustice qui se prépare

0 373

Dans le cadre de la mise en formation des professeurs adjoints pour l’obtention du Capes et le Capet par le MESTFP dans les prochains mois, le SYNEPRO (Syndicat National des Enseignants Professionnels) dénonce une injustice qui se prépare suite à des rumeurs qui lui seraient parvenues.

Mon slider1

Lire l’intégralité du communiqué du SYNEPRO

Après la vague des élèves-professeurs et des élèves-professeurs certifiés, le ministère des enseignements secondaire, technique et de la formation professionnelle envisage d’envoyer les professeurs adjoints en formation diplômante dans les prochains mois en vue de leur permettre d’obtenir le CAPES pour certains et le CAPET pour d’autres.

Les rumeurs font état de ce que seuls les professeurs adjoints des promotions 2007 à 2009 seront envoyés en formation. Il faut rappeler qu’ils sont pour la plupart constitués des professeurs reversés en Agents Contractuels de l’État et plus tard en Fonctionnaires de l’État et qui ont bénéficié déjà d’une formation continue aux frais de l’État béninois. Or, selon les textes qui régissent le personnel enseignant, les professeurs adjoints des promotions 2014 et 2016 remplissent les conditions de mise en formation. Nous sommes d’ailleurs nombreux actuellement à être en position dans les classes et surtout dans les classes d’examen. Après les quatre premières années effectuées non prises en compte dans l’avancement, nous voici encore en voie d’être maltraités par les cadres de nos ministères.

Le SYNEPRO dénonce cette marginalisation et cette énième injustice de trop que subi les professeurs adjoints des promotions 2014 et 2016 recrutés sur concours. Déjà écartés de la formation qui est en train d’être achevée qui a pris en compte des enseignants de nos promotions, nous dénonçons ce traitement qui ne promeut pas la professionnalisation de l’enseignement, le développement des compétences du personnel enseignant et l’équité.

L’école béninoise au secondaire se vide de professeurs certifiés ; c’est donc une occasion pour l’État de doter le sous-système enseignement secondaire de ressources humaines qualifiées pour répondre aux impératifs de développement socioéconomique en envoyant en formation tous les professeurs adjoints qui remplissent les conditions prévues par les textes.

Nous voulons appeler les autorités compétentes à divers niveaux à voir clair dans ce dossier pour le bonheur du système éducatif de notre pays pour lequel le Président de la République Patrice TALON se bat depuis son accession au pouvoir en 2016.

Le Conseil Syndical du SYNEPRO

Leave A Reply

Your email address will not be published.