Collectivité Ahouandogbo d’Abomey : brouille autour de l’installation d’un nouveau chef

0 1 050

Mon slider1

Le Président de la République Patrice TALON n’est pas encore au bout de ses peines en ce qui concerne le règlement des crises de royauté dans le plateau d’Abomey. Il devra s’impliquer davantage afin que cesse définitivement le désordre qui s’observe encore dans plusieurs collectivités. Certaines personnes, très souvent de jeunes enfants targuant de leur moyen financier ou leur capacité à nuire, s’autoproclament chef de collectivité en marge des us et coutumes et sous le regard médusé des sages, qui parfois, dînent avec le diable. Une situation qui est souvent source de conflit et occasionne bagarre et tuerie au sein des collectivités.

C’est le cas actuellement au sein de la collectivité AHOUANDOGBO. Selon nos informations, le fils F. Gabiel AHOUANDOGBO se serait désigné lui-même et joue des pieds et des mains pour se faire introniser après le décès de son père Raphaël AHOUANDOGBO, précédemment chef de la collectivité. Après un rappel à l’ordre, il accepte se soumettre à la procédure normale de désignation du chef de la collectivité telle que prévu par les us et coutumes. Mais une fois cette procédure actée, il serait rejeté par le fâ au profit de son oncle AHOUANDOGBO Rémi dont le signe est prometteur et source de bonheur devant les sages et enfants de la collectivité. Mais ce jeune avide du pouvoir ne se laisse pas vaincu. Selon nos sources, Il organise avec certains soutiens une protestation du verdict des ancêtres, entériné par les deux Hinnoumexo 86 ans et 82 ans qui confirment son oncle chef de la collectivité à introniser et lui comme son Vigan qui pourrait éventuellement lui succéder au trône à sa mort. Bien que le jeune ait été secrétaire séant de cette assise des sages et ait signé le procès verbal d’après nos sources, il se fait “Kpoguè”, aspirant au trône de Dah, quelques jours plus tard en violation des règles traditionnelles de présentation. De même, il aurait tenté de se faire confirmer le samedi 09 Septembre 2023 en se faisant accompagner de personnes extérieures à la collectivité et en gavant certains sages de boissons et argent pour se faire accepter.

Nos sources nous renseignent que ce comportement n’est pas du goût de certains autres jeunes de la collectivité qui menacent déjà rectifier le tir à leur manière. Mais de quelle manière ? Dieu seul le sait. Une situation qui doit interpeller les sages d’Abomey qui jouent parfois à la politique de l’autruche. La politique de ne rien voir et de ne rien entendre qui nuit malheureusement à la royauté au Bénin. Le Président de la République qui s’est déjà investi à régler plusieurs crises de royauté dans cette cité devrait interpeller également les sages d’Abomey afin que tout entre dans l’ordre. Depuis des lustres, le trône ancestral n’a jamais été un jeu d’enfant et cela n’a pas encore changé jusqu’à nouvel ordre.

Leave A Reply

Your email address will not be published.