Gabon : un haut cadre de l’administration arrêté, la raison

0 397

Mon slider1

Le directeur général des forêts Ghislain Moussavou n’est plus libre de ses mouvements. Il a été interpellé le mardi 12 septembre 2023 dans son bureau par la Direction Générale des Recherches ( DGR). Ce haut cadre de l’administration est poursuivi pour complicité d’exploitation illégale, complicité de détournement de fonds publics, faux et concussion, usurpation de titre et tentative d’intimidations rapporte ” RFI. L’arrestation fait suite à une plainte du Syndicat national des professionnels des eaux et des forêts (Synapef) déposée en mai contre lui. Le mis en cause est accusé de faire partie d’un réseau criminel qui aurait mis en place un système de sociétés écrans et comptes bancaires parallèles afin de détourner l’argent public. La plainte porte sur environ 200 permis d’exploitation forestiers accordés illégalement, pour une superficie de 3 millions d’hectares et des centaines de millions de francs CFA. À la suite de son arrestation.

Pour le président du Synapef Didier Atome Bibang, « C’est une satisfaction partielle. Ghislain Moussavou n’est que le maillon d’une chaîne qui remonte jusqu’au sommet de la hiérarchie précédente ».

Faut t-il le rappeler, le mercredi 06 septembre dernier, le général Brice Clotaire Oligui Nguema avait donné un ultimatum de 48 heures à tous les directeurs généraux du régime défunt de venir rendre les fonds détournés. Après cet ultimatum, le nouvel homme fort du Gabon avait annoncé que la Direction Générale des Recherches ou la Direction Générale des services spéciaux viendra les chercher.

Gabin TOVONON

Leave A Reply

Your email address will not be published.