Putsch au Gabon : la CEEAC prend une mesure sévère contre le pays

0 247

Mon slider1

La Communauté Économique des États de l’Afrique Centrale (CEEAC) a pris une mesure sévère à l’encontre du Gabon suite au coup d’État orchestré par les militaires le mercredi 30 août dernier qui a renversé Ali Bongo du pouvoir. La décision prise est la suspension du Gabon de la CEEAC et de toutes ses instances. C’est du moins ce qu’on peut retenir du communiqué publié à l’issue d’un sommet tenu par les dirigeants de la CEEAC en Guinée équatoriale. Le communiqué renseigne que “la CEEAC suspend l’adhésion du Gabon jusqu’à ce que l’ordre constitutionnel soit rétabli” dans le pays.

il faut rappeler que des militaires avec à leur tête le général Brice Oligui Nguema ont pris le pouvoir, le 30 août, écartant Ali Bongo dont victoire à été proclamée à l’issue de l’élection présidentielle du 26 août. Brice Oligui Nguema a prêté serment le lundi 4 septembre 2023 devant les membres de la Cour constitutionnelle, devenant ainsi le président du pays pour une période de transition, dont la durée n’a pas été précisée, selon la télévision Gabonaise.

Gabin TOVONON

Leave A Reply

Your email address will not be published.