Crise au Niger : énièmes tentatives de médiation pour éviter l’offensive de la Cedeao

0 241

Mon slider1

Des médiations se multiplient afin d’éviter l’intervention militaire annoncée par la communauté Économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) pour faire partir les putschistes nigériens au pouvoir. C’est ainsi que des chefs religieux de confession musulmane étaient à Niamey le samedi 12 août 2023 pour rencontrer les membres du Conseil National pour la Sauvegarde de la patrie ( CNSP). La délégation nigériane a été reçue à l’aéroport par le premier ministre nouvellement nommé, Ali Mahamane Lamine Zeine a appris l’Agence de presse nigérienne (ANP). Et ce, deux jours après le feu vert donné par les chefs d’État Ouest-africains afin que l’opération militaire “démarre dans les plus brefs délais” pour le retour à l’ordre constitutionnel au Niger. Cette nouvelle tentative de médiation témoigne que la Cedeao continue de privilégier une résolution de la crise par la voie diplomatique, après avoir toutefois donné son accord pour le déploiement d’une “force en attente” pour rétablir Mohamed Bazoum dans ses fonctions.Les précédentes tentatives de médiation n’ont rien donné. Le régime militaire a refusé mardi 08 août dernier d’accueillir une délégation conjointe de la Cedeao, de l’Union africaine (UA) et de l’ONU. Mais, l’organisation sous-régionale continue toujours de prendre l’option d’une résolution pacifique de la crise au Niger.

E.Winner

Leave A Reply

Your email address will not be published.