Crise au Niger : la Cedeao ordonne le déploiement de sa “force en attente” pour rétablir l’ordre constitutionnel

0 874

Mon slider1

Les chefs d’État membres de la Communauté Economique des États de l’Afrique de l’Ouest se sont réunis ce jeudi 10 août 2023 à Abuja (Nigeria) à la fin de l’ultimatum de la Cedeao à l’endroit de la junte nigérienne au pouvoir. La Cédéao a ordonné le déploiement “immédiat” de sa “force en attente” pour restaurer l’ordre constitutionnel au Niger, au terme d’un sommet extraordinaire.L’organisation avait déjà présenté un ultimatum aux militaires au pouvoir, le 30 juillet, qui avait expiré lundi sans conséquence. La Cédéao souligne toutefois “son engagement en faveur de la restauration de l’ordre constitutionnel par des moyens pacifiques”, a déclaré Omar Touray, président de la Commission de la Communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest.

Voici les 12 décisions prises par la Cedeao

1- Réaffirmer la condamnation catégorique de la tentative de coup d’État ainsi que de la détention illégale du Président Mohammed Bazoum, de sa famille et des membres de son gouvernement ;

2- Dénoncer les conditions de détention du Président Bazoum et tient le Conseil national pour la sauvegarde de la patrie (CNSP) comme seul et entier responsable de la sécurité et de l’intégrité physique du Président Bazoum et de son gouvernement ;

3- Réitérer l’ensemble des mesures et principes décidés lors du Sommet extraordinaire du 30 juillet 2023 sur la situation au Niger ;

4- Souligner la ferme détermination de la Cedeao à explorer toutes les options en vue d’un règlement pacifique de la crise ;

5- Mettre en œuvre diverses mesures, comprenant la fermeture des frontières, des interdictions strictes de voyager et le gel des avoirs à l’encontre de toute personne ou groupe d’individus qui entraverait les efforts pacifiques pour rétablir l’ordre constitutionnel ;

6- Avertir que toute implication directe ou indirecte entravant la résolution pacifique de la crise au Niger aurait des conséquences au sein de la communauté ;

7- Solliciter l’Union africaine pour ratifier toutes les décisions prises par la Cedeao concernant la situation au Niger ;

8- Appeler tous les pays et institutions partenaires, y compris l’Organisation des Nations Unies, à soutenir les efforts de la Cedeao pour rétablir rapidement l’ordre constitutionnel, en conformité avec ses normes ;

9- Confier la surveillance de l’application des sanctions au Président de la Commission de la Cedeao ;

10- Charger le Comité des chefs d’état-major de la défense à activer immédiatement la force en attente de la Cedeao avec tous ses éléments ;

11- Ordonner le déploiement de la force en attente de la Cedeao pour rétablir l’ordre constitutionnel en République du Niger a été ordonné ;

12- Réitérer son attachement à un rétablissement pacifique de l’ordre constitutionnel.

Leave A Reply

Your email address will not be published.