Crise au Niger : la junte militaire au pouvoir ne démord pas et menace d’attaquer l’un des pays de la Cedeao

0 581

Mon slider1

Les putschistes au pouvoir au Niger ne veulent pas faire marche arrière et restent camper sur leur position malgré les actions de médiation entreprises par la Cedeao pour la résolution pacifique de la crise. C’est ce qu’il sied de dire suite à la déclaration lue par le porte-parole du Conseil National pour la Sauvegarde de la Patrie (CNSP) Amadou Abdrame le vendredi 04 Août 2023. La junte au pouvoir intensifie les tentions et menace d’attaquer l’un des pays membres de l’organisation sous-régionale ( CEDEAO). « les Forces de défense et de sécurité nigériennes riposteront à toute agression ou tentative d’agression de l’un des membres contre l’État du Niger ». Cependant, il a exclu les « pays amis suspendus » de cette menace, à savoir la Guinée, le Mali et le Burkina Faso. Outre ces quatre pays amis de la junte au pouvoir, les autres pays de la Cedeao comme le Bénin, la Côte d’Ivoire, la Gambie, le Ghana, la Guinée-Bissau, le Liberia, le Nigeria, la Sierra Leone, le Sénégal et le Togo sont dans le viseur des putschistes.

À noter que l’ultimatum d’une semaine donné par la Cedeao prend fin demain dimanche 06 août 2023. Passé ce délai, l’organisation sous-régionale ( Cedeao) pourrait prendre l’option d’intervention militaire pour rétablir le président déchu Mohamed Bazoum dans ses fonctions.

E.Winner

Leave A Reply

Your email address will not be published.