Sénégal : sale temps pour Ousmane Sonko

0 238

Mon slider1

Sale temps pour l’opposant Ousmane Sonko au Sénégal. Après que l’intéressé ait été déposé en prison dans l’affaire le concernant devant la justice sénégalaise, son parti politique vient d’être dissout par le Ministère de l’Intérieur. Tout est visiblement allé très vite pour Ousmane Sonko dans la journée de ce lundi 31 juillet 2023.

Lire le communiqué du Ministre Antoine Diome

« Objet : Dissolution du parti politique dénommé « Patriotes du Sénégal pour le Travail, l’Ethique et la Fraternité » (PASTEF) enregistré sous le récépissé n°17226/MINTSP/DGAT/DLP du 06 février 2015.

Le parti politique PASTEF, à travers ses dirigeants et ses instances, a fréquemment appelé ses partisans à des mouvements insurrectionnels, ce qui a entrainé de lourdes conséquences, incluant de nombreuses pertes en vies humaines, de nombreux blessés, ainsi que des actes de saccage et de pillage de biens publics et privés. Les dernières en date sont les graves troubles à l’ordre public enregistrés au cours de la première semaine du mois de juin 2023, après ceux du mois de mars 2021.

Suite à ces événements qui constituent un sérieux et permanent manquement aux obligations des partis politiques et conformément aux dispositions de l’article 4 de la Constitution et de l’article 4 de la loi n° 81-17 du 06 mai 1981 relative aux partis politiques, modifiée par la loi n° 89- 36 du 12 octobre 1989, le parti politique PASTEF est dissous par décret N° 2023-1407 du 31 juillet 2023.

En conséquence, les biens du parti dissous seront liquidés conformément aux dispositions légales et règlementaires en vigueur », lit-on sur le communiqué.

Leave A Reply

Your email address will not be published.