Affaire béninoise tuée en France : l’autopsie du corps a révélé 2 impacts de balles dans la tête et le thorax

0 4 539

De source judiciaire, les deux suspects dans le meurtre d’une ressortissante béninoise en France, le jeudi 20 juillet 2023, ont été présentés au juge d’instruction en vue de leur mise en examen. Le parquet a requis à leur encontre une détention provisoire. Il s’agit du copain algérien de la victime et son acolyte qui se trouve être une fidèle amie de la victime également. Selon le parquet, l’instruction devra déterminer le rôle des différents intervenants dans le processus mortel.

Mon slider1

Pour le maire PCF de Grigny, ville où le crime crapuleux a été commis, il s’agit d’une “horrible et terrible découverte”. Mieux, il indique que “c’est encore un fémicide de trop”. Philippe Rio a remercié la police pour son enquête rapide et méticuleuse. “Plus jamais ça. Nous poursuivons nos politiques publiques d’accès aux droits pour les victimes de violences conjugales” a-t-il fait savoir sur son compte Facebook.

Il faut préciser que la victime est âgée de 44 ans. Elle est de nationalité béninoise et a pour nom Armelle Deo A. Pour ce qui est des deux suspects, l’homme est âgé de 47 ans et la femme, amie de la victime, est âgée de 38 ans. Les deux sont en détention provisoire pour le meurtre d’Armelle Deo Aïvohozin. L’autopsie du corps de cette dernière a révélé que la victime a été touchée par deux impacts de balle, l’un au niveau de la tête et l’autre au niveau du thorax.

E.Winner

Leave A Reply

Your email address will not be published.